Renégociez l’assurance de votre prêt




Dans quelques mois, tous les emprunteurs pourront changer l’assurance de leur crédit immobilier pour un contrat plus compétitif. A la clé des milliers d’euros d’économie.

Depuis le 22 juillet 2017, lors de la souscription d’un crédit immobilier, vous pouvez résilier tous les tous les ans, le contrat d’assurance liée à votre emprunt (loi n°2017-203 du 21.2.17). A partir du 1er janvier 2018, cette possibilité s’étendra à tous les contrats, quelle que soit la date de signature du prêt.
Vous pouvez obtenir jusqu’à 50% de réduction sur vos factures. En effet, cette mesure devrait ouvrir le marché de la délégation d’assurance emprunteur ce qui permettra aux acheteurs de pouvoir négocier tout au long de leur crédit leur assurance.

Comment faire ?

Lorsque vous souscrivez un prêt , la banque est tenue de vous fournir le taux effectif global (TEG). Cela représente l’ensemble des frais liés au crédit ( taux d’intérêt, frais de dossier et autres commissions , taux d’assurance…). Pour cela, vous devez consulter le taux annuel effectif de l’assurance (TAEA), dont la présentation par la banque est obligatoire ( Loi n°2013-672 du 26.07.13). Selon l’âge, la situation personnelle de l’assuré et la banque, ce taux peut varier de 0.20 à 0.80% pour un prêt de 20 ans.
Lorsque vous disposez de ce taux, vous pourrez vous lancer à la recherche d’un contrat plus compétitif en effectuant une simulation sur internet.

Quelques minutes suffisent sur les sites des courtiers en ligne.

Attention, vous n’avez pas systématiquement intérêt à faire jouer la concurrence dans les cas suivants :
  • Si vous avez déjà remboursé la moitié du capital
  • Si vous êtes devenu fumeur 
  • Si les médecins vous ont diagnostiqué de l’hypertension.

Dans ces deux derniers cas, un assureur alternatif vous proposera sans doute une cotisation plus élevée.
Autre solution, vous pouvez tenter de renégocier votre contrat d’assurance auprès de votre banque en leur soumettant plusieurs devis concurrents. Dans la plupart des cas, votre banquier pourra s’aligner sur les prix en signant une dérogation tarifaire.

Dans le cas d’un refus de votre banque, vous pourrez alors souscrire un contrat alternatif.
Enfin, la plupart des assureurs peuvent vous assister dans vos démarches de résiliation de l’ancien contrat. Il suffit dans la plupart des cas d’imprimer un courrier type et de l’envoyé par courrier recommandé Certains professionnels proposent même de s’occuper gratuitement de toutes les formalités à la place du client. De quoi faciliter vos démarches.